A noter

cliquez sur l'image pour acceder à la rubrique

Comment nous joindre

SYNDICAT CFDT SERVICES AUBE

Tel : 03.25.73.49.08

Fax : 03.25.73.04.91

2A Boulevard du 1er RAM

10000 TROYES
Tel secrétaire générale : 07.82.62.97.54

@:cfdt-services-aube@orange.fr

Actualités

Petit memento à l'usage des jeunes qui ne veulent pas travailler au noir

Cliquez sur l'image pour acceder à la rubrique

Agenda

 

La réunion du Conseil

aura lieu le

Jeudi13 décembre 2018

 

De 13H30 à 17H00


 

Les résultats du GRAND EST de la plus grande enquête jamais réalisée sur le travail

La CFDT a lancé une grande enquête nationale en septembre 2016, Parlons Travail. Plus de 200 000 personnes y ont participé à fin décembre 2016. C’est cette période de résultats qui a été analysée. Mais pour celles et ceux qui n’auraient pas répondu à l’enquête, il est toujours possible de la faire à www.parlons.travail.cfdt.fr

 

Le 16 mars dernier, la CFDT a organisé un évènement pour présenter les résultats de cette grande enquête inédite et dont l’objectif est de placer la question du travail dans le cadre des élections présidentielles. Nous continuerons bien évidemment à utiliser la richesse de ces résultats car il y a beaucoup d’enseignements à en tirer. 

 

En ce qui concerne notre région Grand Est, ce sont 16 790 personnes qui ont répondu à l’enquête. Vous trouverez ci-dessous une synthèse des premiers résultats.

Les résultats du GRAND EST de la plus grande enquête jamais réalisée sur le travail
Mis en ligne le 29/03/2017
Résultats Grand Es DPt.pdf
Document Adobe Acrobat [322.0 KB]

Le travail en question

La CFDT Aube a proposé hier un retour sur sa grande enquête nationale : « Parlons travail ».

Au total, cette enquête a permis de récolter la bagatelle de 20,4 millions de réponses

 Article publié le 18/03/2017

 

Le syndicat CFDT a lancé au mois de septembre dernier, une grande consultation via son site internet, sur le thème du travail. « Pas seulement dans sa dimension économique, mais également sur les aspects sociaux ou bien psychologiques », précise Rémi Bardeau, secrétaire général de la CFDT Aube.

 

PLUS DE 200 000 RETOURS

Un grand succès, puisque l’enquête a totalisé près de 200 000 participations en seulement quelques mois. « C’est une source d’information unique en France, quand on sait que les sondages s’appuient en moyenne sur un panel de 4 000 personnes »

Sociologues et statisticiens ont ainsi planché sur une batterie de 173 questions, modulables en fonction des réponses. « Et les premières restitutions viennent d’arriver ». Si rien ne permet pour le moment de décliner les chiffres au niveau local, on apprend néanmoins que 77 % des personnes qui ont répondu au niveau national, aiment leur travail. Ils sont pourtant 35 % à penser que leur travail nuit à leur santé. L’étude multiplie les chiffres et sa lecture n’en devient que plus fastidieuse.

 

ATTIRER L’ATTENTION DES CANDIDATS

« C’est simple. À l’approche de la présidentielle, il est important d’attirer l’attention des candidats sur ce qu’est le travail aujourd’hui. » Un grand oral était d’ailleurs organisé avec ces derniers, au niveau national. « Mélenchon, Hamon, Macron et Fillon ont répondu présent. » Un petit pied de nez, pour le coup, à certaines mesures comme la suppression du compte pénibilité pour le candidat Les Républicains. Surtout quand on apprend que 97 % des personnes estiment qu’il faut en tenir compte. « En rencontrant François Fillon, on se rend bien compte qu’il n’aborde le travail qu’en terme économique », ajoute Rémi Bardeau, présent lors de la rencontre. Alors, un avis qui proviendrait surtout des membres de la CFDT ? « Les adhérents représentent moins de 40 % des participants. Et les sondages ont été pondérés, pour être représentatifs. » Si on attend désormais d’en savoir un peu plus sur la situation dans le département, certains indicateurs régionaux marquent déjà des tendances. « Pour le Grand-Est, 37 % estiment mal dormir à cause de leur travail. Contre 34 % au niveau national. » Le nombre de déclaration faisant état d’un burn-out, 36 %, est en revanche le même dans notre région et au niveau national. !

Un article de J. G.

 

                             Premiers résultats de l’enquête parlons travail:

 

Avec cette enquête d’une ambition et d’une ampleur sans précédent, véritable opération de démocratie directe,  la CFDT a voulu redonner la parole aux gens sur leur relation au travail.

Plus de 200 000 personnes ont répondu à l’enquête, pour un total de 20,4 millions de réponses collectées.

 

LES 7 GRANDS ENSEIGNEMENTS DE L’ENQUÊTE
presentation_resultats_enquete_parlons_t[...]
Document Adobe Acrobat [204.9 KB]

Trois salariés sur quatre aiment leur travail

C’est l’un des enseignements d’une enquête menée par la CFDT auprès de 200 000 personnes.

Article publié le 17/03/2017

           

Une enquête de la CFDT « casse des clichés » sur le rapport des salariés au travail, notamment sur la durée légale, la santé, la charge et le management. « La question du travail est trop souvent absente du débat politique », a regretté Laurent Berger lors de la présentation à la presse des premiers résultats de l’enquête « Parlons travail », menée auprès de 200 000 personnes.

« Et quand elle l’est, ce n’est pas sous des angles qui nous conviennent », les candidats l’abordant soit « sous l’angle exclusif du temps de travail, avec la question des 35 heures, ce qui est réducteur », soit sous celui « des conséquences de la numérisation, donc du volume d’emplois ». Or, cette enquête « casse des clichés », en montrant par exemple que le temps de travail « n’est pas une question centrale » pour les salariés, a ajouté Laurent Berger, puisque pour 42 % des personnes interrogées, la durée légale du temps de travail « n’est pas le problème ».

 

«Le modèle de l’entreprise hiérarchique est périmé»

Jusqu’à 39 heures par semaine, plus de 65 % pensent que les horaires s’accordent bien avec leur vie personnelle. Entre 40 et 47 heures, ils ne sont plus qu’un salarié sur deux à le penser, et moins de 30 % au-delà de 48 heures. Autre enseignement de l’enquête, réalisée : 77 % disent aimer leur travail, être fiers de ce qu’ils font (57 %) et ne travaillent pas avant tout pour gagner le plus d’argent possible (54 %). En revanche, une majorité (51 %) de salariés se plaint d’une charge de travail trop importante, qui affecterait leur santé. Dans le détail, 36 % ont déjà fait un burn-out à cause du travail, un tiers considère que son travail nuit à sa santé, 44 % ressentent souvent des douleurs physiques et 34 % dorment mal.

Et une majorité critique une charge de travail « excessive » et n’a pas le temps de l’effectuer « correctement ». Dans ce contexte, 97 % des personnes interrogées considèrent qu’il est juste de tenir compte de la pénibilité du travail dans le calcul de la retraite, une des idées phares de la CFDT, mise en place en 2015 par le gouvernement malgré une vive opposition du patronat. Le manque d’autonomie est la seconde source de mal-être au travail. « Les gens veulent être davantage consultés sur les décisions qui les concernent dans les entreprises. Cette enquête montre que le modèle de l’entreprise hiérarchique est périmé. Il y a une profonde aspiration à davantage de coopération et de reconnaissance du travail », a analysé M. Berger.

Un article non signé

Une interview de Laurent Berger sur l'enquête " Parlons travail ", sur Europe 1, jeudi 16 mars.
20170316 Laurent Berger Europe 1.mp4
Fichier audio/vidéo MP [13.9 MB]

Avec cette immense enquête nationale sur le travail la CFDT a pour ambition de toucher plusieurs dizaines de milliers de salariés, fonctionnaires, indépendants ou demandeurs d’emploi ! La démarche : redonner la parole aux gens sur leur relation au travail à travers un site web innovant adapté aux usages d’aujourd’hui, construire avec eux le travail de demain, et leur faire découvrir une organisation ouverte, à l’écoute de tous.

Cliquez sur l'image pour acceder à la grande enquête nationale sur le travail

PARLONS TRAVAIL, AMPLIFIONS LE SUCCÈS 
En à peine plus d’un mois, 100 000 personnes ont répondu à notre grande enquête www.ParlonsTravail.fr. Nous ne pouvons que nous féliciter d’avoir franchi ce cap aussi rapidement. Il s’agit d’ores et déjà de la plus grande enquête sur le travail jamais réalisée en France ! C’est la preuve que lorsqu’on leur donne la possibilité de le faire, les travailleurs ont des choses à dire sur le travail et la façon dont ils le ressentent.
Jusqu’à la fin de l’année, nous allons continuer à collecter les informations sur le travail auprès de celles et ceux qui le vivent et en vivent : plus le nombre de réponses aux questionnaires sera élevé, plus cela crédibilisera nos revendications.

Tu preferes travailler moins ou gagner plus?
Affiche moins - plus.pdf
Document Adobe Acrobat [2.2 MB]
Ton tavail est-il utile ou futile?
Affiche travail futile.pdf
Document Adobe Acrobat [35.5 KB]
Le travail c'est la santé ou mon travail nuit à ma santé?
Affiche travail-sante.pdf
Document Adobe Acrobat [50.1 KB]
Vivre pour travailler ou travailler pour vivre?
Affiche vivre_travailler.pdf
Document Adobe Acrobat [50.4 KB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SYNDICAT CFDT SERVICES AUBE