A noter

cliquez sur l'image pour acceder à la rubrique

Comment nous joindre

SYNDICAT CFDT SERVICES AUBE

Tel : 03.25.73.49.08

Fax : 03.25.73.04.91

2A Boulevard du 1er RAM

10000 TROYES
Tel secrétaire générale : 07.82.62.97.54

@:cfdt-services-aube@orange.fr

Actualités

Petit memento à l'usage des jeunes qui ne veulent pas travailler au noir

Cliquez sur l'image pour acceder à la rubrique

Agenda

 

La réunion du Conseil

aura lieu le

Jeudi13 décembre 2018

 

De 13H30 à 17H00


 

Elections dans les très petites entreprises : La CFDT reste deuxième

Les résultats des élections dans les Très petites entreprises maintiennent la CFDT en seconde position et réduisent l’écart avec la CGT à 31 164 voix (contre 47 334 voix en 2012).

 

La CFDT regrette que le taux de participation à ces élections ait été aussi faible (7,35%). Il est difficile de tirer un enseignement général de ces résultats, mais on peut y voir un recul  des trois plus grandes organisations syndicales, qui méritera d'être analysé.

 

Ces élections ont malheureusement souffert du report de la période de vote et de l’envoi tardif du matériel. Mais ce taux est aussi la confirmation que ce type de scrutin, où les salariés votent sur sigle, n’est plus viable.  

 

La méconnaissance du syndicalisme dans les Très petites entreprises doit également poser question. Même si pour la CFDT, la campagne de proximité qu’elle a menée a été positive : sur le terrain, les salariés ont réservé un bon accueil aux militants de la CFDT et ont montré un véritable intérêt pour les informations concrètes sur leurs droits que les militants ont pu leur apporter. Cela s’est traduit par une augmentation significative des adhésions.

 

Le résultat de cette élection engage plus fortement la CFDT à poursuivre sa stratégie de proximité auprès des salariés des Très petites entreprises. 

 

La CFDT s’appuiera sur les acquis de cette campagne pour continuer à être utile à ces salariés en allant à leur contact, en défendant leurs droits mais aussi en accompagnant ses élus des Commission paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI), afin d’améliorer la vie au travail des salariés des Très petites entreprises.

 

En effet, plus que jamais, c’est auprès des salariés, dans leur réalité de travail, que le syndicalisme doit s’ancrer. C’est ce que la CFDT s’efforce de faire au quotidien.

 

Les résultats de cette élection s’agrègeront aux résultats des différentes élections professionnelles et contribueront à mesurer la représentativité globale, dont les résultats seront connus le 31 mars 2017.

 

Retrouvez tous les chiffres dans les documents ci-dessous.

Résultats nationaux du 03/02/2017
Resultats nationaux 030217.pdf
Document Adobe Acrobat [40.8 KB]
Résultats régionaux 03/02/2017
Résultats régionaux 030217.pdf
Document Adobe Acrobat [560.8 KB]

Les élections dans les TPE boudées

Article publié le 14 janvier 2017

 

Clap de fin pour les élections professionnelles dans les entreprises de moins de onze personnes ou pour les employés à domicile, qui se sont terminées hier en France métropolitaine, avec un taux d'abstention de plus 90%.
Face à la faible participation des 4,5 millions de salariés concernés, le ministère du Travail va se montrer plus tolérant pour le cachet de la poste, acceptant la date du 16 janvier comme dernière limite. La CGT et Solidaires avaient demandé une tolérance jusqu'au 30 janvier, voire le 3 février, date de publication des résultats de ces élections, en partie boudées en raison d'un report du scrutin, qui a démarré en pleine trêve des confiseurs.
L'abstention est aussi liée, selon Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, "à une méconnaissance du syndicalisme des salariés des toutes petites entreprises". Mais il a reconnu jeudi sur France info que "le premier réflexe des syndicats" n'était "pas d'aller à leur rencontre".
Lors du scrutin précédent, il y a quatre ans, 10,38% des salariés avaient participé.
Ces élections ont un triple objectif: désignation des conseillers prud'homaux et de ceux des futures commissions paritaires régionales, qui à partir de juillet 2017 vont représenter les salariés (et les employeurs), et contribution au calcul de la représentativité au niveau interprofessionnel national des grands syndicats. Toutes les professions sont concernées par ce scrutin, ouvert aux plus de 16 ans, dont les apprentis, quelles que soient leur nationalité et la nature de leur contrat.
En 2012, lors des élections TPE, la CGT est arrivée largement en tête, avec 29,54%, suivie de la CFDT (19,26%), FO (15,25%), l'Unsa (7,35%), la CFTC (6,53%), Solidaires (4,75%), CAT (2,39%) et CNT (2,13%). La CFE-CGC, qui n'avait participé qu'au collège "cadres", y a recueilli 26,91%.

Une participation encore trop faible !

Article publié le 10/01/2017

 

Les élections pour les représentants des salariés des TPE (très petites entreprises : moins de 11 salariés) se déroulent jusqu’au vendredi 13 janvier.

Mais, à mi-parcours, la participation est bien loin d’être satisfaisante avec un taux national proche de 4 %, qui pourrait être encore plus bas que lors du premier scrutin en 2012. La région Grand Est semble participer un peu plus que la moyenne. C’était déjà le cas lors des premières élections.

Le vote peut se faire par voie électronique ou par correspondance.

Toutefois, les syndicats ne se découragent pas et continuent d’aller à la rencontre des salariés. « Ces chiffres ne démoralisent pas nos équipes de militants, ils ont même tendance à les motiver. On ne se bat pas seulement pour des chiffres et cette seule élection, l’important, c’est le contact que l’on a avec les salariés, sur leur lieu de travail de préférence. C’est pourquoi nous avons choisi d’aller expliquer les enjeux de cette élection dans les petites entreprises », explique Rémi Bardeau, responsable départemental de la CFDT.

Pour voter : https://election-tpe.travail.gouv.fr/, rubrique « votez maintenant ».

Elections dans les Très petites entreprises

La salariée, l’artisan Maury, la préfète de l’Aube et la responsable de la DIRECCTE ont échangé à propos des élections professionnelles dans les TPE.

Article publié le 06/01/2017

 

À l’occasion d’un point presse organisé à la charcuterie artisanale Maury, rue Général-de-Gaulle à Troyes, la préfète de l’Aube, Isabelle DILHAC, accompagnée d’Anne GRAILLOT, nouvelle responsable départementale de la DIRECCTE, a rappelé l’enjeu de ces élections professionnelles dans les très petites entreprises (TPE de moins de 11 salariés). « Faire entendre la voix de ses salariés est important, souligne la préfète. C’est important pour le dialogue social au sein des TPE ». Tout comme Bénédicte, 22 ans, vendeuse chez Maury, les salariés ont jusqu’au 13 janvier prochain pour choisir une organisation syndicale et voter. Résultat le 03 février.

 15 783 salariés aubois appelés à voter

Les élections dans les TPE – Très petites entreprises, moins de 11 salariés – se déroulent jusqu’au 13 janvier partout en France. Les salariés aubois sont aussi concernés.

 

Article publié  le 05/01/2017

 

Jusqu’au 13 janvier, les salariés des TPE sont appelés à élire leurs représentants. Les TPE ce sont les « Très petites entreprises » c’est à dire celles qui comptent moins de 11 salariés et ne sont donc pas soumises à l’obligation d’avoir un représentant du personnel élu (délégué du personnel et comité d’entreprise pour les + de 50 salariés) ni même un délégué syndical (DS).

C’est la loi du 20 aout 2008, portant sur la rénovation de la démocratie sociale et la réforme du temps de travail, qui a permis que chaque salarié soit désormais représenté même en deçà du seuil précité. Dans le Grand Est, les salariés devront choisir parmi les listes présentées par les syndicats. Des listes de 10 candidats (un par département) qui, une fois élus, siègeront au sein d’une commission paritaire régionale.

 

DE NOMBREUX DOMAINES CONCERNÉS

Dans l’Aube, ce sont près de 15 783 salariés, qui sont concernés par ce scrutin. Un nombre assez important qui s’explique par l’incroyable diversité de ces TPE : artisan, particulier employeur (la nounou des enfants est salariée d’une TPE), petites entreprises du bâtiment, crèches associatives, clubs sportifs, cabinet d’avocat, de médecin , d’infirmière, restaurants non franchisés (qui n’appartiennent pas à une grande chaîne type Mc Do ou Mie Câline par exemple), petites boutiques indépendantes et même les secrétaires des unions départementales syndicale !

 

VOTE PAR INTERNET OU PAR CORRESPONDANCE

Le vote se fait par internet ou par correspondance jusqu’au 13 janvier à 19h, heure de Paris (ou heure de la dernière levée postale pour ceux qui préfèrent le courrier). « Chaque salarié de TPE a reçu un code par courrier simple qui lui permet de voter. S’il ne l ‘a pas ou s’il l’a jeté, il peu le récupérer mais il faut se dépêcher » précise Bruno ROSSI de la CGT. En effet, il est possible de récupérer un code et du matériel de vote mais des justificatifs seront à fournir (sur le site internet sécurisé mis en place pour ces élections, voir ci-après)

Les premières élections organisées en 2012 n’avaient pas rencontré un grand succès (à peine 3% de participation dans l’Aube). Une erreur pour David MORIN : « Il faut vraiment que les salarié(e)s des TPE votent car c’est le début de nouveaux droits à une époque où on aurait plutôt tendance à les diminuer voire à les supprimer. »

Autre importance prise par ce vote, il déterminera la représentativité des syndicats et de ce fait pèsera dans la désignation des conseillers prud’homaux, les élections à cette juridiction ayant été supprimées par la loi Rebsamen.

Stéphanie Munier

https://election-tpe.travail.gouv.fr, rubrique «Votez maintenant» ...

 

La CFDT veut sensibiliser les PME

A Bar-sur-Aube le syndicat veut sensibiliser les salariés des petites entreprises sur leurs droits.

De la documentation a été remise aux salariés des petites entreprises.

Article publié le dimanche 27 Novembre

 

« Une petite entreprise ne veut pas dire des petits droits. » Ce sont sur ces mots que Rémi BARDEAU, secrétaire régional de l’Union départementale CFDT Aube, a engagé l’action menée vendredi, au centre-ville de Bar-sur-Aube.

Avec six autres adhérents de la CFDT, majoritairement des délégués syndicaux, il est allé à la rencontre des salariés des entreprises de moins de onze salariés : cabinets médicaux, restaurants, magasins….

 

UNE NOUVELLE INSTANCE DE DIALOGUE

Le but était donc de faire connaître leurs droits et les inviter à voter aux élections des commissions paritaires régionales interprofessionnelles, le 30 décembre prochain.

Cette nouvelle instance de dialogue permettra, selon Rémi BARDEAU, «  de s’investir, de négocier et de mettre en place des avantages pour les petites entreprises qui sont surtout destinées aux grosses, comme le comité d’entreprise ». Des actions similaires ont déjà été menées à Troyes, Romilly-sur-Seine ou encore Nogent-sur-Seine.

Cette action était aussi l’occasion de donner un nouveau souffle à l’union locale baralbine, celle-ci ayant pris fin depuis plusieurs années. « Le but n’est pas de recréer une union locale avec des élections, un budget, etcMais d’avoir un espace où on peut se retrouver pour débattre, pour faire un point d’information », poursuit le secrétaire régional. L’objectif est « d’être proche du lieu de travail des salariés pour mieux les aider

Article A.L

La CFDT Aube en campagne pour les petites entreprises

Une élection qui se présente « comme une avancée sociale » pour la CFDT

Article publié le vendredi 17 juin 2016

 

Boulangerie, coiffeur, restaurant, bureau de tabac, opticien, café-bar, fleuriste, galerie d’art, laverie, librairie épicerie… La liste des petits commerces et sociétés concernés par les prochaines élections dans les TPE est impressionnante. Les TPE : les très petites entreprises de moins de onze salariés. Les responsables de la CFDT ont déjà commencé à dresser la liste des TPE à « démarcher » quartier par quartier à Troyes.

« Nous voulons faire progresser le droit du travail dans les TPE. Que les salariés aient les mêmes droits et les mêmes services que les autres. Aujourd’hui, ils n’ont pas d’élus et pas de comités d’entreprise », explique Rémy Bardeau. Le secrétaire régionale en charge de l’Union départementale CFDT de l’Aube vient de lancer ses troupes dans la campagne électorale dans les TPE. Les militants ont ainsi « tracté » au centre-ville troyen mardi dernier, laissant dans chaque commerce des petites fiches explicatives sur les nouveaux droits des salariés des TPE, secteur par secteur. De l’entretien textile à la restauration rapide, des hôtels - cafés - restaurants à l’horlogerie-bijouterie, des fleuristes à l’ameublement…

En France, près de cinq millions de salariés sont ainsi appelés à voter entre le 28 novembre et le 12 décembre pour élire leurs représentants au sein des commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CRPI).

Chaque région - le Grand-Est pour l’Aube - disposera ainsi d’une CRPI composée de dix représentants des salariés et de dix représentants des employeurs. Ces CRPI auront un rôle d’information, de proposition d’activités sociales et culturelles mais seront surtout amenés à statuer sur les questions centrales liés au travail. Mais les élections de novembre permettront aussi de désigner les juges prud’homaux du collège salarié ainsi que les organisations syndicales représentatives pour négocier les droits et conventions collectives.

Autant dire que les enjeux sont bien réels pour cette élection qui se présente, comme le souligne Rémy Bardeau, comme « une avancée sociale ».

Mis en ligne le 15-06-2016
Une courte vidéo de Canal 32 sur les prochaines élections dans les TPE.
Campagne TPE CFDT.mp4
Fichier audio/vidéo MP [7.0 MB]

Guide "Salariés des petites entreprises: la CFDT à vos côtés"

 

A travers ce guide, la CFDT s'adresse plus particulièrement à ceux qui travaillent dans des entreprises de moins de 50 salariés. Salaire et pouvoir d'achat, conditions de travail, emploi et parcours professionnel, dialogue social sont les thèmes qui y sont abordés. Vous trouverez aussi en fin de guide des réponses aux questions juridiques essentielles.

 

Publié le 17/06/2016
guide_tpe_2015.pdf
Document Adobe Acrobat [5.1 MB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SYNDICAT CFDT SERVICES AUBE